Hygiène des mains : Pourquoi est-ce important ?

Hygiène des mains : Pourquoi est-ce important ?

Les mains : 1er vecteur de contamination

? Le lavage et l’hygiène des mains est la première des précautions à prendre pour ne pas tomber malade ?, telle est la conclusion établie par le CDC américain (Center for Disease Control and Prevention). Et pour cause, les mains sont des vecteurs privilégiés pour les microbes, tant en terme de transmission que de contamination.

70% DES RHUMES SONT?CAUSéS PAR LES MAINS !

Des études ont montré que 70% des personnes enrhumées avaient sur les mains les germes infectieux à l’origine de leur rhume.

L’hygiène des mains : pourquoi est-ce important ?

Hygiène mains

Les mains nous servent à interagir avec un environnement peuplé de micro-organismes (bactéries, virus, champignons, moisissures…).
Une fois contaminées par ces microbes, les mains les transportent et les disséminent.

Une bonne hygiène des mains contribue à réduire ou à limiter le risque de transmission de germes responsables de maladies infectieuses (telles que la grippe, les gastro-entérites aigu?s, les germes responsables d’intoxication alimentaire).

Les campagnes de santé publique, en particulier celles menées par l’INPES, sensibilisent, informent et incitent la population à se laver les mains.

 

Identifier les risques de contaminations

Transport en commun

Les transports en commun, les escalators, les barres de maintien du métro sont des foyers à germes. Il est recommandé de se laver les mains ou d’éviter autant que possible de les toucher.

 

Voyages ??exotiques??

Le transport aérien est responsable de la diffusion mondiale de maladies comme la grippe

Les épidémies de grippe surviennent :

  • de novembre à mars dans l’hémisphère nord
  • d’avril à septembre dans les parties tempérées de l’hémisphère sud
  • toute l’année en zone tropicale

Lors d’un voyage ??exotique??, il est important de se protéger des maladies auxquelles nous ne sommes plus confrontés dans les pays occidentaux par des vaccins quand ils existent et une bonne hygiène. Pour plus d’informations sur les maladies consultez le site de l’institut pasteur http://cmip.pasteur.fr/

 

Siège des toilettes

On y retrouve environ 80 bactéries/cm2, dont notamment la bactérie E. Coli, responsable de certaines gastro-entérites. Gare aux chasses d’eau actionnées sans fermer le couvercle?: ce sont elle qui projettent les bactéries sur le siège des toilettes.

 

Objets du quotidien

De nombreux objets de la vie courante véhiculent des bactéries et virus variés. Téléphones portables, claviers, souris d’ordinateur, manettes de jeux vidéo et poignées de portes sont de véritables ??nids à microbes??. Il est nécessaire de les nettoyer régulièrement et de se laver les mains après chaque utilisation. Selon les chercheurs en microbiologie de l’Université de Manchester, ils pourraient contenir 500 fois plus de microbes que les sièges de toilettes?! On peut y retrouver de nombreuses bactéries, allant d’E. Coli aux salmonelles, en passant par les streptocoques ou staphylocoques dorés.

 

La cuisine

Selon une étude menée par Initial WashroomHygiene, 50% des plans de travail d’une cuisine et 25% des égouttoirs seraient contaminés par les coliformes, ces bactéries issues des matières fécales, famille des bactéries E. Coli. En prévention, il est notamment préconisé de se laver les mains dans une salle de bain, et non dans une cuisine.

 

Les sièges arrières de voiture

Une étude réalisée par des chercheurs de l’Université Queen Mary de Londres a montré que le siège arrière d’une voiture pouvait contenir plus de 700 bactéries/cm2, soit 8 fois plus que les sièges des toilettes?! Le germe Bacillus cereus qui peut causer une intoxication alimentaire y serait particulièrement fréquent. Les raisons d’une telle contamination?? Un tiers des conducteurs ne nettoieraient l’intérieur de leur voiture qu’une fois par an.

 

Activité de plein air

Dans certaines situations de la vie courante, telles que randonnée, camping ou pique-nique, il n’est pas possible de se laver les mains aussi souvent qu’il faudrait. Les gels hydroalcooliques permettent de garder les mains propres en toute occasion.

 

Personnes à risque?

Les nourrissons et les jeunes enfants :
En période d’épidémie de bronchiolite ou de diarrhée aigu?, il est recommandé de se laver les mains avant le change ou le contact avec l’enfant.

 

Les personnes agées et les malades :?
Chaque année, l’épidémie hivernale de grippe dure six à huit semaines et touche entre 2 à 7 millions d’individus en France. Toutes les tranches d’age sont affectées mais certaines personnes sont plus vulnérables comme les personnes agées, les malades chroniques (asthmatiques, diabétiques notamment). Le virus se propage par le biais des gouttelettes de salive et des petites particules en suspension dans l’air projetées par la toux ou les éternuements, mais également par les mains. Dans ce cas le port du masque est recommandé ainsi que le lavage systématique des mains.